1 — MÉDICAMENTS
Les médicaments contenant des opioïdes sont généralement prescrits pour soulager la douleur. Un opioïde est une substance psychotrope, qui agit sur le système nerveux central et provoque des modifications de la perception, des sensations, de l’humeur et de la conscience.

2 — DROGUES
Certains de ces médicaments d’ordonnance sont utilisés à des fins récréatives, et peuvent être revendus illégalement. Plusieurs drogues et médicaments font partie de la famille des opioïdes, notamment l’oxycodone, la morphine et le fentanyl — une liste plus complète est accessible ici. Certaines drogues de rue contenant des opioïdes, souvent fabriquées dans des laboratoires clandestins, sont aussi consommées à des fins récréatives.

3 — DÉPENDANCE
Les opioïdes peuvent induire une forte dépendance, très rapidement. L’autre risque majeur lié à leur consommation est la surdose. Ces risques, incluant la surdose accidentelle, sont augmentés lors de la consommation des drogues de rue contenant des opioïdes, puisque ni la composition ni les doses exactes ingérées ne sont connues.

4 — NAXOLONE
La naxolone, un antidote aux opioïdes, est gratuite et disponible dans nos pharmacies, pour toute personne de 14 ans et plus. Les consommateurs d’opioïdes (ou de drogues synthétiques vendues dans la rue qui pourraient contenir du fentanyl, par exemple) devraient se munir d’une trousse et la garder avec eux, en tout temps. Cliquez sur le lien qui suit pour la liste des ressources ayant de la naxolone en tout temps, dans toute la province.

5 — SURDOSE
Il est possible de reconnaître les signes d’une surdose d’opioïdes, et d’effectuer des gestes simples pour secourir la personne en danger. Il ne faut surtout pas laisser la personne seule, lui donner d’autres drogues ou lui faire prendre un bain ou une douche froide. Il faut appeler le 911 le plus vite possible, sans crainte. La Loi sur les bons samaritains secourant les victimes de surdose « offre une protection juridique aux personnes qui sont en train de faire un surdosage ou qui sont témoins d’un surdosage et qui composent le 911 ». Cliquez pour lire ce guide plus complet : Secourir une personne en possible surdose d’opioïdes.

6 — MARILYN
Première star victime de l’épidémie des opioïdes ?

L’an prochain, cela fera déjà 60 ans que Marilyn Monroe, la plus grande icône d’Hollywood, est décédée dans des circonstances tragiques à l’âge de 36 ans. Si plusieurs scénarios ont circulé depuis au sujet des causes sous-jacentes de sa mort, ce sont les opioïdes qui l’ont tuée.

L’abus de ces substances s’est amorcé au moment de la Guerre civile américaine, mais c’est surtout à l’ère des grands studios d’Hollywood qu’on associe les débuts de ce fléau, que l’on nomme aujourd’hui l’Épidémie des opioïdes. Heath Ledger, Philip Seymour Hoffman, Prince et près d’un demi-million d’Américains en sont morts entre 1999 et 2018, et ces chiffres n’ont fait que croître depuis. Dès 2017, les surdoses d’opioïdes sont officiellement reconnues comme la première cause de décès des Américains de moins de 50 ans. Au Canada, « le nombre de morts causées par des opioïdes a augmenté de 592 % entre 2000 et 2017. »

L’article qui suit (en anglais) raconte l’histoire d’une dépendance qui se développe au fil des années et des douleurs, anciennes et nouvelles, enfouies ou trop présentes, physiques et psychologiques. Marilyn Monroe: Early Victim of Opioid Epidemic.

7 — PHARMACIEN.NE
Si vous pensez être aux prises avec un problème de consommation d’opioïdes, ou pour tout doute ou question les concernant, n’hésitez pas à en parler avec votre pharmacien.ne. Nous sommes là pour vous écouter, vous guider et vous accompagner.

 
Photo @Goashape / Unsplash

Close Bitnami banner
Bitnami