le résumé

Il s’en boit plus de 4000 litres à la seconde, à l’échelle de la planète. Faites le calcul, ça donne 345 600 000 litres par jour. Difficile de croire que le Coca-Cola, cette boisson gazeuse sucrée vendue à travers le monde (à l’exception de la Corée du Nord et de Cuba), était à l’origine « une boisson aux vertus thérapeutiques », inventée par un pharmacien qui cherchait à vaincre sa dépendance à la morphine.

les détails

Botaniste-phytothérapeute et pharmacien établi à Atlanta, John Stith Pemberton comptait déjà à son actif la mise au point de plusieurs produits médicinaux (notamment pour le foie, l’asthme, les saignements pulmonaires et la toux) lorsqu’il concocta, en 1885, ce qui allait devenir la boisson la plus célèbre au monde.

Inventeur du Coca-Cola

Revenu blessé de la guerre de Sécession en 1865, il cherchait une manière de se défaire progressivement d’une accoutumance à la morphine. Sa première recette s’inspirait sans doute de celle d’un chimiste corse issu d’une famille de médecins et de pharmaciens, Angelo Mariani, qui avait créé le vin Mariani, mélange de Bordeaux et de feuilles de coca. Le « French Wine Coca » de Pemberton était une boisson alcoolisée à base de feuille de coca (dont est extraite la cocaïne), de noix de kola (qui possède des propriétés stimulantes, antidépressives et aphrodisiaques en plus de faciliter la digestion) et de damiana (considérée comme certains comme un aphrodisiaque).

Or, vers la fin de l’année 1885, le maire d’Atlanta fait voter une loi décrétant que la vente d’alcool est interdite dans sa ville. Pemberton n’a alors d’autre choix que de développer une boisson non alcoolisée, ce qu’il fait, conservant toutefois dans la composition la feuille de coca, son principal ingrédient actif, et les noix de kola… d’où le nom « Coca-Cola ». Il meurt en 1888, après avoir vendu la totalité de ses droits pour une bouchée de pain.

Essor commercial du Coke

Les nouveaux propriétaires lancent alors une importante campagne de commercialisation. On dit que les ventes de ce « sirop » augmentèrent de 4000 % entre 1890 et 1900. En 2012, The Coca-Cola Company, dont le siège social est encore à ce jour à Atlanta, se classe 3e parmi les plus grandes entreprises agroalimentaires du monde. Un succès commercial, sans contredit.

Rassurez-vous, le Coke ne contient plus de cocaïne depuis 1903, date de son interdiction… Sauf que la US Food, Drug and Insecticide, autorité de l’époque en matière de contrôle agroalimentaire, a continué d’en trouver des traces jusqu’en 1929. À l’époque, cette boisson était vendue comme étant « un tonique pour le cerveau ».

Autres temps, autres mœurs

Entre le « French Wine Coca » de Pemberton et le « Coke » d’aujourd’hui, il y a plus d’un siècle d’histoire, de restrictions, de recherche et de courants sociaux. La publicité entourant ce produit (ainsi que tous les autres produits et marquesde la compagnie) porte aujourd’hui plutôt sur les efforts fournis par The Coca-Cola Company en matière de développement durable… peut-être pour tenter d’occulter les effets néfastes de ces produits sur la santé?

le clin d’œil du pharmacien

S’il vivait encore, John Stith Pemberton, en bon pharmacien qu’il était, serait probablement le premier à vouloir en limiter les effets néfastes. Lorsqu’on prend connaissance des nombreuses critiques formulées à l’égard des énormes quantités de sucre qu’un simple « Coke » contient, et des risques qui y sont associés, on ne peut que conclure qu’il est préférable de ne pas boire de boissons gazeuses, qu’elles contiennent du sucre ou des succédanés du sucre.

liens utiles

Ce qui se produit dans votre corps 1 h après avoir bu un Coke
mafourchette.com

1 h après avoir bu un Coke Diet
The Renegade Pharmacist

Bitnami