le résumé

La haute pression (ou hypertension) est la principale cause des accidents vasculaires cérébraux (AVC) et l’une des principales causes des maladies cardiaques. Si l’âge, l’origine ethnique et le sexe prédisposent dans une certaine mesure à l’hypertension, l’alimentation, l’activité physique et certaines habitudes (comme le tabagisme) ont une forte incidence sur cette condition qui est sournoise, car souvent sans symptôme.

les détails

« Prendre la pression » est un geste de routine, pour les professionnels de la santé. On s’y prête sans vraiment poser de questions, mais souvent on ne saisit pas la réelle importance de mesurer la pression artérielle. Pourtant, une hypertension non traitée expose à d’importants risques pour la santé.

On peut faire de l’hypertension à notre insu

Le problème — et c’est la raison pour laquelle on parle d’un tueur « silencieux » ou de « bombe à retardement » — réside dans le fait que l’hypertension artérielle est souvent asymptomatique, jusqu’à ce qu’apparaissent les complications. Il semble que la proportion des personnes qui ne savent pas qu’elles ont un problème de haute pression est d’environ 40 %. Au Canada, environ 17 % des hommes et 17,7 % des femmes de plus de 12 ans souffrent d’hypertension. Selon l’Institut de cardiologie de Montréal (ICM), 40 % des personnes de 56 à 65 ans en souffrent et ce chiffre augmente considérablement chez les personnes de plus de 65 ans.

On peut ainsi vivre pendant de longues années en étant « hypertendu » et ne le découvrir éventuellement que lorsque surviennent les vrais problèmes : accident vasculaire cérébral, infarctus du myocarde, insuffisance cardiaque ou insuffisance rénale. Il est donc éminemment important de la dépister et surtout de la traiter.

Qu’est-ce que la pression artérielle ?

La pression artérielle se définit comme étant « la mesure de la pression ou de la force qu’exerce le sang contre les parois de nos vaisseaux sanguins appelés artères ». Elle s’exprime par deux mesures (par exemple 140/90) : systolique et diastolique. La tension systolique indique la force exercée lorsque le cœur se contracte et expulse le sang, et la tension diastolique indique la tension exercée par le sang lorsque le cœur est au repos et se détend, entre deux battements.

Voici, selon l’ICM, voici les facteurs favorisant l’hypertension artérielle :

• Prédisposition héréditaire
• Excès de poids
• Consommation excessive de sodium (sel)
• Consommation considérable d’alcool
• Tabagisme, par l’action de la nicotine
• La sédentarité
• Anxiété non contrôlée

Les valeurs cibles si vous faites de l’hypertension, toujours selon l’ICM, sont les suivantes :
• Plus bas que 140/90
• Idéalement 135/85
• Plus bas que 130/80 pour la personne diabétique

Comment contrôler l’hypertension ?

Plusieurs moyens permettent de combattre l’hypertension — outre la médication qui est par ailleurs très efficace — notamment en pratiquant régulièrement des activités physiques, en arrêtant définitivement de fumer et en consommant modérément de l’alcool. La diminution de la consommation de sodium est également un élément important.

Demeurer mince, pour combattre la haute pression

Mais la recherche démontre de plus en plus qu’une bonne maîtrise de notre poids corporel et du tour de taille est un élément crucial au contrôle de l’hypertension. Selon le Dr Martin Juneau, cardiologue et directeur de la prévention à l’ICM, plusieurs études ont conclu qu’une hausse de l’indice de masse corporelle est étroitement liée à une augmentation de la pression.

les conseils du pharmacien

De nombreux décès prématurés causés par un AVC ou une maladie cardiaque auraient pu être évités par la prévention et l’adoption d’un mode de vie sain. Il n’est jamais trop tôt ou trop tard pour penser à améliorer ses habitudes de vie !

liens utiles

L’importance de la prévention
coeuretavc.ca

Bitnami