le résumé

Le taux de testostérone baisse d’environ 1 % par an chez les hommes à partir de 40 ans, et c’est tout à fait naturel. Cette baisse est parfois accompagnée de certains symptômes : baisse de libido, problèmes érectiles, fatigue, dépression, ostéoporose, que l’on regroupe sous le vocable « andropause », et qui n’affectent qu’un homme sur cinq. Ces mêmes symptômes peuvent également être tout simplement liés au vieillissement. 

Pourquoi, alors, le marché des produits de testostérone (les stéroïdes anabolisants, par exemple) est-il en pleine effervescence ? Surtout pour des raisons esthétiques.

les détails

On estime que le marché des suppléments de testostérone a déjà atteint 2 milliards de dollars, seulement aux États-Unis. On prévoit qu’il atteindra 5 milliards en 2017. Au Canada, les prescriptions de ces médicaments auraient augmenté de 4000 % entre 2000 et 2011. C’est sans compter les achats qui se font en ligne, sur le marché noir — en théorie, ces produits ne se vendent que sur ordonnance d’un médecin. 

Ces produits stimulent la croissance des muscles et le développement des caractères sexuels masculins. Dans beaucoup de cas, les hommes en prennent pour avoir l’air plus « mâles », sans nécessairement ressentir les symptômes de l’andropause.

La testostérone, c’est un médicament ! 

Les médecins sont très prudents lorsqu’ils prescrivent un traitement de remplacement de la testostérone (et ne le font jamais pour ses propriétés anabolisantes), encore davantage depuis qu’ils savent qu’un lien a été établi entre les suppléments de testostérone et l’infarctus. À noter, le fait que nous en produisions naturellement ne procure pas à cette hormone une innocuité (le fait qu’une substance n’est pas nuisible) à toute épreuve. 

Peu d’hommes connaissent une baisse importante de la testostérone qui nécessite véritablement l’ordonnance d’un traitement pour y suppléer. Cela dit, pour ceux qui en ressentent les réels symptômes (baisse de libido, problèmes érectiles, fatigue, dépression, ostéoporose) et dont la qualité de vie est affectée, les suppléments peuvent être bénéfiques. Les avis sont partagés à cet égard. 

Quoi qu’il en soit, les professionnels de la santé sont là pour évaluer les risques en fonction des avantages. Ces symptômes peuvent avoir de multiples causes, et peuvent parfois être réduits par la pratique régulière du sport et/ou une meilleure alimentation. 

Des risques d’infarctus liés aux suppléments de testostérone

Santé Canada et la FDA (Food and Drug Administration, autorité américaine en matière d’alimentation et de médicaments) ont émis des avis relatifs à ces suppléments, suite à la publication de deux études selon lesquelles ils augmenteraient les risques d’accidents cardiovasculaires. 

les conseils du pharmacien

D’une part, c’est prouvé, les suppléments de testostérone peuvent entraîner des conséquences sérieuses. D’autre part, la testostérone de remplacement peut contribuer à améliorer la qualité de vie chez certaines personnes… 

Il est donc d’autant plus important, en ce qui concerne la prise de ces médicaments, d’en discuter avec votre médecin et votre pharmacien. Si vous souffrez déjà d’une maladie cardiaque, ils vous seront sans aucun doute déconseillés. Il vous appartient d’être transparent avec les professionnels de la santé, sans quoi vous vous exposez à des risques importants. 

Par ailleurs, nous vous rappelons que l’achat de médicaments, de produits médicaux ou « prétendument » naturels ailleurs qu’à la pharmacie — par exemple en ligne ou au gym — comporte de graves risques pour la santé, puisqu’il est impossible d’en confirmer la provenance ni d’en évaluer les effets secondaires ou les interactions médicamenteuses. Dans le cas de la testostérone, le danger est accru en raison des risques d’infarctus. 

liens utiles

Possibles problèmes cardiovasculaires associés aux produits contenant de la testostérone
Santé Canada

Bitnami